Café Philo: Pourquoi l’homme épuise-t-il sa planète ?

16

mardi

octobre 2018

20:00

Café Philo: Pourquoi l’homme épuise-t-il sa planète ?

Disparition massive de populations animales, fonte des calottes polaires, phénomènes climatiques extrêmes, etc. Nous sommes entrés dans une époque où notre environnement nous renvoie des signaux répétés d’un effondrement à venir du cadre écologique qui soutient la vie humaine.

Et nous savons, depuis plusieurs décennies, que ce sont bien les comportements humains qui en sont la cause : prélèvement sans retenue des ressources naturelles, destruction d’habitats naturels, gaspillage d’eau douce, prédation non durable d’espèces sauvages, dégradation des sols, rejets atmosphériques déséquilibrant le climat, mise en circulation inconsidérée de produits toxiques rémanents, etc.

Pourtant, malgré ce savoir, aujourd’hui même, ces pratiques humaines ravageuses sont plus intenses que jamais.

Comment ne pas réagir par les lamentations, les imprécations, les cris d’alarme, les objurgations morales ? Mais, depuis le temps qu’on les entend, cela n’a pas infléchi d’un iota l’évolution désastreuse de l’humanité. Va-t-on redoubler nos lamentations, … ?

Le philosophe Spinoza écrivait :« Ni pleurer, ni rire, ni maudire, mais comprendre ». N’est ce pas le plus urgent et le plus sage ? S’efforcer de comprendre pourquoi l’homme épuise ainsi la planète qui le fait vivre.

Nous nous appuierons pour cela sur le visionnage – à partir de 19h – du film « Et ils passèrent des menottes aux fleurs… » de Jean-Claude Decourt (janvier 2018), lequel sera présent.

Share