Café Philo: Le travail va-t-il disparaître ?

19

mardi

septembre 2017

19:45

Café Philo: Le travail va-t-il disparaître ?

C’est avec l’apparition, lors de la dernière campagne présidentielle, de la proposition d’un revenu universel qu’est venue sur le devant de la scène cette idée bizarre, déjà agitée depuis quelques temps par des économistes, d’une disparition à venir du travail.

C’est une idée bizarre parce que la possession d’un travail est bien partout présentée comme la clé de voûte de l’intégration de l’individu dans la société.

Que peut alors signifier cette idée de disparition du travail ?

Exprime-t-elle une fatalité liée à l’évolution technique : de plus en plus de place pour les machines intelligentes, les algorithmes, les robots, dans le fonctionnement de notre société, et de moins en moins pour l’humain ?

Exprime-t-elle un idéal d’émancipation sociale : de moins en moins d’activités contraintes commandées par une organisation de la société au profit d’une minorité, pour avoir de plus en plus de temps pour soi, pour épanouir sa vie ?

Mais, par ailleurs, « travailler » et « s’épanouir » sont-ils forcément antinomiques ?

Nous voyons que nos échanges, pour être profitables, ne feront pas l’économie d’une élucidation de ce mot « travail » qui a une si grande importance dans nos vies.

C’est pourquoi nous introduirons (brièvement) au débat par une esquisse de la place de cette notion de travail au long de l’aventure humaine, ce qui permettra de mieux cerner notre rapport contemporain au travail.

Share