Musashi, Tsunetomo : deux perceptions de la « Voie du Guerrier »

16

mardi

mars 2021

18:30

Musashi, Tsunetomo : deux perceptions de la « Voie du Guerrier »

Troisième conférence de notre cycle sur le Japon au temps des Samurai.

Animé par Jean-Baptiste  Chikhi-Budjeia.

Résumé : Au XVIIème siècle, Tokugawa Ieyasu clos la période d’unification du Japon et ouvre une ère de paix inédite depuis 500 ans dans l’histoire du pays. Les bushi – guerriers –, ceux que l’on appelle les samurai, sont amenés à devenir des administrateurs de domaine, des « fonctionnaires d’État ». Pour autant, nombre de guerriers, pour des raisons diverses, ne s’inscrivent pas dans ce nouvel ordre des choses. Musashi est de ceux-là. Menant une vie d’itinérance et de combats – musha shugyo –, il affûte son art autant que son esprit. Brillant stratège, duelliste hors pair, vraisemblablement autodidacte, il brise les schémas attendus et les dogmes. Au crépuscule de sa vie, il livre sa pensée dans le Gorin no Sho – le Traité des Cinq Roues –, traité de stratégie imprégné de zen. Au début du siècle suivant, c’est au tour de l’un de ces samurai « administrateurs » de poser sur le papier sa pensée. Il s’appelle Yamamoto Tsunetomo, n’a jamais connu le champ de bataille, et prône, dans son Hagakure – Caché sous les feuillages –, un idéal foncièrement conservateur. En son cœur, la servitude volontaire, la domesticité des femmes et le fanatisme.

Lien visio : https://meet.jit.si/confjapon-3C

Share