Café Philo: Sommes-nous libres ?

16

mardi

janvier 2018

19:45

Café Philo: Sommes-nous libres ?

Oui, nous sommes libres !
La réponse n’est-elle pas évidente ? Si nous n’étions pas libres, comment pourrions-nous avoir l’idée de discuter de liberté ? Comment pourrions-nous même former l’idée de liberté ? La réponse est dans la question : il faut être libre pour s’interroger sur sa liberté !
Pourtant depuis longtemps des penseurs nous ont avertis des illusions que pouvait receler cette évidence. Ainsi Spinoza remarquait qu’«un ivrogne croit dire par une décision libre ce qu’ensuite il aurait voulu taire. »
Certes, l’humanité connaît depuis la nuit des temps les effets de substances psychotropes sur les comportements. Mais ces dernières années la science semble avoir franchi un seuil en mettant à jour des liens entre les phénomènes électriques propres à l’influx nerveux dans le cerveau et les états de conscience. En intervenant sur cette électricité cérébrale, on est désormais capable de modifier le fonctionnement du cerveau pour obtenir des comportements désirés – c’est ce qu’on appelle la « neuro-amélioration ».
Et nous savoir « neuro-améliorables » c’est admettre que nos pensées sont déterminées par l’état physique de notre cerveau. Mais cet état est lui-même déterminé par ses relations avec les autres parties du corps, par exemple par ce que le cerveau reçoit du sang qui l’irrigue. Ne faut-il pas alors admettre que nos pensées et comportements sont reliés à la chaîne des causes qui régissent le monde matériel ?
Notre conscience d’être libre ne serait-elle que l’écume, chatoyante certes, mais pleine de vide, qui masquerait le grand courant de la nécessité universelle en lequel nous serions pris ?

N’est-il pas temps de nous poser à nouveau la question de notre liberté?

Share