Café Philo : Revendiquer son désir, est-ce affirmer sa liberté ?

17

mardi

septembre 2019

19:45

Café Philo : Revendiquer son désir, est-ce affirmer sa liberté ?

Il semble aller de soi que revendiquer son désir, c’est affirmer sa liberté. Cela découle de l’idée, largement partagée, que c’est par ses désirs que l’individu révèle qui il est vraiment.

Mais exprimer « son » désir n’est peut-être pas aussi simple qu’il en a l’air.

Ne désirons-nous pas le plus souvent tel objet justement parce qu’autrui le désire ?  Ne désirons-nous pas fréquemment par réaction à un facteur extérieur qui nous a affecté, et qui avait intentionnellement été mis en place à cette fin ? N’avons-nous pas régulièrement des problèmes pour limiter notre désir lorsque, ayant accédé à l’objet visé, nous nous apercevons qu’il lui manque encore et toujours quelque chose ?

Est-il possible que nous ne soyons jamais vraiment maîtres de nos désirs ? Ce qui impliquerait que revendiquer son désir ne serait pas la bonne voie pour être libre.

Et n’est-ce pas ce problème de légitimité de son désir qui est en jeu lorsqu’il s’agit de légiférer sur ces nouveaux désirs (choix du sexe de l’enfant, PMA, etc.) rendus possibles par l’avancée des sciences ?

Share